Anoblir l’adhan

Anoblir l’adhan1

 Chers croyants ! Il a été rapporté dans l’authentique d’Al Boukhari, Abou Oumama al Ansari dit avoir entendu Mou3awia alors qu’il était assis sur le mimbar2, le mouadhin3 appela à la prière et dit : « Allahou Akbarou Allahou Akbar » (Allah est plus grand que tout, Allah est plus grand que tout), Mou3awia dit :« Allahou Akbarou Allahou Akbar », il dit : « Ach hadou An la ilaha illa Allah » (je témoigne que nulle divinité n’est en droit d’être adoré en dehors d’Allah), il dit alors : « Wa ana » (Et moi de même), il dit : « Ach hadou anna Mohammada rassouloullah » (je témoigne que Mohammed est le messager d’Allah), Mou3awia dit alors :« Wa ana », lorsque l’appel à la prière fut terminé, Mou3awia dit alors : « Ô vous les gens ! J’ai certes entendu le messager d’Allah -paix et bénédictions d’Allah sur lui- alors qu’il était dans cette assemblé lorsque le mouadhin fit l’appel à la prière, il dit ce que vous m’avez entendu dire » (c’est à dire il répétait ce que disait le mouadhin).
Serviteurs d’Allah ! Ce hadith nous procure comme bénéfice, la recommandation d’être attentif, d’écouter, de se taire et de répéter les paroles du mouadhin, et le fait de pratiquer cette sounnah apporte d’énormes bénéfices.
Chers croyants ! L’appel à la prière est le symbole de l’Islam, un signe de foi, une expulsion de Satan, et un apaisement des âmes, et les sounnahs qui y sont liées apportent de grandes récompenses en guise de rétribution, elles sont notamment la cause de l’obtention du pardon d’Allah quand aux péchés, une cause d’accès au Paradis, et l’obtention de l’intercession du prophète. L’imam Abdelmalik Ibn Abdelaziz dit : « On m’a parlé de gens d’une époque passée, qui se taisaient durant l’appel à la prière à la manière qu’ils le faisaient pour le Coran, le mouadhin ne disait une parole sans qu’eux ne la répétaient ». Cheykh Ibn Taymia a dit : « Il n’est pas recommandé de délaisser le fait de répondre à l’adhan » (il faut comprendre par cela qu’il est fortement recommandé dé répondre à l’adhan).
Ceci est donc une sounnah grandiose, et beaucoup sont ceux qui la délaissent, ainsi le fait de la délaissé les a affaiblit dans leur prière car elle est une aide à celle-ci, le fait de pratiquer cette sounnah ainsi que les autres qui sont liées à l’adhan a de grandes conséquences et récompenses.
Ces sounnahs sont au nombre de cinq :
1- La première est de répéter ce que le mouadhin dit, d’après Omar Ibn Al Khattab (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque le mouadhin dit: -Allahou akbar Allahou akbar-, puis l’un d’entre vous dit -Allahou Akbar Allahou Akbar-. Puis le mouadhin dit: -Achhadou An La Ilaha Illa Allah-, alors il dit: -Achhadou An La Ilaha Illa Allah-. Puis le mouadhin dit: -Achhadou Anna Mohammadan Rasoulou Lah-, alors il dit: -Achhadou Anna Mohammadan Rasoulou Lah-. Puis le mouadhin dit: -Haya Ala Salah- (viens à la prière), alors il dit: -La Hawla wa la Qouwata Illa Billah- (pas de force ni de puissance qu’en Allah).
1 Adhan : appel à la prière 2 Mimbar : chaire sur laquel l’imam prêche 3 Mouadhin : personne qui accompli l’appel à la prière
mosquee-romans.fr
Puis le mouadhin dit: -Haya Ala Al Falah- (viens à la réussite), alors il dit: -La Hawla wa la Qouwata Illa Billah-. Puis le mouadhin dit: -Allahou Akbar Allahou Akbar-, alors il dit: -Allahou Akbar Allahou Akbar-. Puis le mouadhin dit: -La Ilaha Illa Allah-, alors il dit: -La Ilaha Illa Allah- de son coeur alors il rentre au paradis ». (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°385).
2- Le fait de dire lors des deux témoignages de foi « Wa ana ach chadou an la ilaha illa Allah wahdahou la charika lah, wa anna Mohammadan 3abdouhou wa rassoulouh, raditou billahi raban, wa bil Islami dinan, wa bi Mohammadin salla Allahou 3alayhi wa sallam rassoula » (Et moi je témoigne que nulle divinité ne mérite l’adoration en dehors d’Allah, Seul sans associé, et que Mohammed est son serviteur et messager, j’agréé Allah en tant que seigneur, l’Islam en tant que religion, et Mohammed paix et bénédictions d’Allah sur lui en tant que messager », conformément au hadith rapporté par Mouslim dans son authentique, selon Sa3d Ibn Abi Waqqas -qu’Allah l’agréé- le prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui a dit : « Celui qui dit lorsqu’il entend le mouadhin dire : Et moi je témoigne que nulle divinité ne mérite l’adoration en dehors d’Allah, seul sans associé, et que Mohammed est son serviteur et messager, j’accepte Allah en tant que seigneur, et Mohammed paix et bénédictions d’Allah sur lui en tant que messager, l’Islam en tant que religion, verra ses péchés pardonnés ».
3- Prier sur le prophète (c’est à dire demander pour lui la paix et la bénédiction d’Allah) une fois l’adhan terminé, le messager d’Allah -paix et bénédictions d’Allah sur lui- a dit : « Lorsque vous entendez le mouadhin, répétez ce qu’il dit, puis priez sur moi, car celui qui prie sur moi Allah priera sur lui dis fois, puis demandez à Allah pour moi al Wassila (la place imminente) car c’est un degrés au Paradis qui ne revient qu’à un seul serviteur parmi les serviteurs d’Allah et je souhaite être celui là. Et celui qui demandera al Wassila, bénéficiera de mon intercession. » Rapporté par Mouslim.
4- Demander à Allah al Wassila pour le prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- à la manière qu’il nous l’a enseigné qui est la suivante : « Allahomma rabba adhihi ada3wati attama, wassalatoul qa’ima, aati Mohammadanil wassilata, wal fadilata, wab3ath hou maqaman mahmoudan alladhi wa3atah » (Ô Allah Seigneur de cet appel parfait et de cette prière qu’on accomplie accorde à Mouhammad el Wassila et le mérite et accorde lui la place louée que tu as promise. ».
5- Invoquer Allah et lui demander ce qu’il te plaira comme bien de cette vie mondaine et de l’audelà, il a été rapporté dans le recueil d’Abou Daoud, d’après Abdoullah ibn 3amr qui a dit au Messager d’Allah -paix et bénédictions d’Allah sur lui- : Certes ceux qui appellent à la prière sont mieux que nous. Et le Messager d’Allah-paix et bénédictions d’Allah sur lui- a dit : « Dis ce qu’ils disent, et quand tu as terminé, demande, il te sera accordé. »
Et dans le recueil d’At Tirmidhi, d’après Anas, le Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- a dit : « L’invocation entre l’adhan et l’iquamah n’est pas rejetée. »
Donnons donc à ces sounnahs leur importance en les appliquant scrupuleusement, que l’on soit en train de lire que coran, étudier un livre ou invoquer Allah, et à plus forte raison lorsque l’on est occupé dans une chose de la vie mondaine, nous devons arrêter toute activité et donner à l’adhan l’importance qu’il mérite, afin d’en tirer profit et obtenir les bienfaits précédemment cités.
mosquee-romans.f

Fin de la sourate Az-zoumar: prêche et rappel

Fin de la sourate Az-zoumar: prêche et rappel

Parmi les enseignements qui se trouvent dans le Coran, il a celui qui se trouve à la fin de la sourate Az-zoumar comme rappel du jour de la résurrection, un passage dans lequel les gens sont divisés en deux catégories, ceux qui seront heureux et ceux qui seront malheureux, ceux qui seront au Paradis et ceux en Enfer, ceci afin que cela soit un rappel pour les hommes, pour qu’il persévèrent dans l’accomplissement du bien et de la crainte d’Allah.
Allah dit dans ce passage, dans le sens rapproché de Sa parole :
« Et on soufflera dans la Trompe, et voilà que ceux qui seront dans les cieux et ceux qui seront sur la terre seront foudroyés, sauf ceux qu’Allah voudra [épargner]. Puis on y soufflera de nouveau, et les voilà debout à regarder. Et la terre resplendira de la lumière de son Seigneur; le Livre sera déposé et on fera venir les prophètes et les témoins; on décidera parmi eux en toute équité et ils ne seront point lésés; et chaque âme sera pleinement rétribuée pour ce qu’elle aura œuvré. Il [Allah] connaît mieux ce qu’ils font. ».
Lorsque l’ange Israfil -paix sur lui- soufflera dans cette trompe Géante, tous ceux qui seront sur Terre et dans les cieux seront foudroyés du fait de la puissance de la trompe, sauf ceux qu’Allah aura décidé qu’ils seront épargnés.
Ensuite l’ange soufflera une seconde fois, ce qui marquera le début de la résurrection, les gens se lèveront de leurs tombes afin d’être jugés, et la ils verront ce qu’il adviendra d’eux.
Ce jour-là, le soleil s’obscurcira et les étoiles terniront, à ce moment-là, viendra Allah et Sa lumière resplendira la terre.
Puis chacun verra son livre dans lequel sont inscrites toutes ses actions même le plus petites, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, comme dit Allah dans le sens du verset : « Et on déposera le livre (de chacun). Alors tu verras les criminels, effrayés à cause de ce qu’il y a dedans, dire: « Malheur à nous, qu’a donc ce livre à n’omettre de mentionner ni péché véniel ni péché capital ? » Et ils trouveront devant eux tout ce qu’ils ont œuvré. Et ton Seigneur ne fait du tort à personne. » (s18 v49).
Et Allah fera venir ensuite les prophètes afin que chaque prophète atteste qu’il a transmit le message , qu’il a mis en garde ceux parmi sa communauté qui lui ont désobéit et a informé de la bonne nouvelle à ceux qui l’ont suivis, les anges qui écrivaient dans les livres témoigneront également de cela, de même que les membres et la peau de chacun parlerons et témoigneront, la terre aussi fera partie des témoins, dans le sens rapproché des versets : « ce jour-là, elle contera son histoire, selon ce que ton Seigneur lui aura révélé [ordonné]. » (s99 v4-5), il sera donc impossible de nier quoi que ce soit.
Les hommes seront alors jugés sans aucune injustice, aucun péché ne sera oublié, comme aucune bonne action ne le sera, puis chacun sera récompensé à la hauteur de ses actions.
De la même manière que sur terre les gens sont de deux sortes, en l’occurrence ceux qui ont crus et ceux qui ont mécrus, ils seront de deux sortes le jour de la résurrection, ceux qui ont mécrus seront emmenés d’une manière violente et seront poussés en Enfer par groupes, chacun sera avec le groupe
mosquée-romans.fr
dont il faisait partie sur terre, des groupes au sein desquels les personnes se maudiront les unes les autres, jusqu’a ce qu’ils arriveront devant l’Enfer, à ce moment-là ses portes s’ouvriront pour qu’ils goûtent au châtiment. Puis il leur sera dit : « Des messagers [choisis] parmi vous ne vous sont-ils pas venus, vous récitant les versets de votre Seigneur et vous avertissant de la rencontre de votre jour que voici ? », devant l’évidence, ils répondront : oui, il nous est parvenu des messagers qui nous ont mis en garde, mais le décret du châtiment s’est avéré juste.
Ils entreront alors éternellement en Enfer et y seront châtiés sans interruption, et quelle mauvaise destination pour les orgueilleux qui ont refusé de croire.
Après avoir évoqué les gens de l’Enfer, Allah parle des gens du Paradis, ceux qui l’ont craint en l’unifiant Seul sans associé et en lui obéissant. Il seront eux également mené par groupe jusqu’au Paradis, à son approche ils sentiront son odeur, puis à son arrivé, on leur ouvrira honorablement ses portes, ses gardiens diront alors : « Paix sur vous », dans le sens où ils ont été épargné de tout mal et tout châtiment, vos cœurs et vos langues ont été bons, en raison de cela, « Entrez-y éternellement », car c’est une demeure bonne, et seuls les gens bon y entreront.
Puis lorsqu’ils y entreront, il diront : « Louange à Allah qui nous a tenu Sa promesse et nous a fait hériter la terre (c-à-d la terre du Paradis) ! Nous allons nous installer dans le Paradis là où nous voulons. », et « Que la récompense de ceux qui font le bien est excellente ! ».
Puis dans le dernier verset, Allah dit dans le sens rapproché du verset : « Et tu verras les Anges faisant cercle autour du Trône, célébrant les louanges de leur Seigneur et Le glorifiant. Et il sera jugé entre eux en toute équité, et l’on dira: « Louange à Allah, Seigneur de l’univers. » ».
Qu’Allah nous accorde cette récompense. Amine
mosquée-romans.fr